Archive for mai, 2007

Nothing Unusual

31 mai 2007 at 12:07 2 commentaires

Saga

« Je me souviens même d’avoir éprouvé une étrange inquiétude la première fois que je l’ai regardée. Je me suis dit que si par malheur elle n’était pas libre, je consacrerais ma vie entière à la débauche sans jamais me lier à personne. »

Tonino Benacquista, Saga

29 mai 2007 at 12:23 3 commentaires

L’espoir (pas celui de Malraux)

J’attendais l’autobus, comme tous les matins, au nouveau terminus Montmorency. Je fais ma petite affaire, je lis Huis clos de Jean-Sol Partre, quand je les vois.

À ma droite, un afro-américain de 6 pieds 3 pouces, lunettes d’aviateur sur les yeux, bandeau (dont je ne me souviens s’il était rouge ou bleu) autour de la tête, à la démarche trainante.

À ma gauche, une fille d’environ 5 pieds 3 pouces, aux cheveux roses, aux bas culottes volontairement (du moins, j’imagine) et allègrement troués, avec un t-shirt tout aussi défraîchi de Crass. Sans compter les caractéristiques bottes à cap d’acier.

Ces deux personnes, aux antipodes vestimentaires, marchaient plus ou moins vers le même point, c’est-à-dire, pas mal sur moi.

Ne voyant pas le lien entre les deux individus, je continue à lire, en notant que les deux ont un visage neutre (bien que je ne vois pas les yeux de l’homme en question).

Puis, à ma grande stupeur, alors qu’ils arrivent face à face, la fille se jette dans les bras du gars, et ils se mettent à s’embrasser comme si leur vie en dépendait.

À ce moment précis, je me suis souvenu à quel point je peux aimer la race humaine.

Du moins, des fois.

26 mai 2007 at 1:08 2 commentaires

Chuck Norris facts

« Chuck Norris doesn’t read books. He stares them down until he gets the information he wants. »

Trouvé ici

21 mai 2007 at 10:21 Laisser un commentaire

Le Divin Marquis

Vendredi après-midi, il faisait beau, chaud, les oiseaux chantaient, les caissières de crèmerie offraient le sourire gratuitement, et les terrasses débordaient de gens sirotant bières/sangrias/cocktails. Sans compter que les sandwichs et salades agrémentés de fromage étaient particulièrement savoureux…

Ne voulant pas être en reste de la communauté, je déambulais sur St-Laurent avec elle, en revenant de l’ONF. C’est sans vous parler de l’achat d’un disque de Georges D’Or et d’un disque de métal (vraiment plate en passant, assez pour que je n’aille même pas le goût d’en parler) sous le regard mitigé de la caissière de cet antre du mal corporatif… (une chance que mon accompagnatrice m’a valu 50% de rabais…)

Bref, vous devez savoir que, étant des littéraires-finis, la discussion tournait pas mal autour de livres. Je sais que vous avez du mal à le croire, mais c’est vrai. Pour une raison ou une autre, on en vient à parler du Marquis De Sade. Pour les plus incultes que moi, sachez que le mot « sadisme » a été élaboré autour des écrits de Sade. Ça donne une bonne image de départ.

Donc, on remonte cette rue très passante, parmi une foule pas mal compacte.

Moi: bla bla bla

Elle: Ah, c’est comme La philosohie dans le boudoir

M: Je ne sais pas, je ne l’ai pas lu.

E: En gros c’est l’histoire d’une jeune vierge qui en vient à avoir des ébats sexuels avec des hommes plus vieux, mais qui ne font que la sodomiser pour ne pas la dépuceler. Ils trouvent ensuite l’homme avec le plus gros pénis imaginable, pour que ce soit lui qui s’occupe de la défloraison de la demoiselle.

À ce point du récit, il faut que vous sachiez que notre ton de voix n’a pas diminué. S’il a changé, c’est qu’on parle encore plus fort que normalement. Les gens nous regardent un peu, et sont plus éberlués qu’autre chose.

M: (Interjection et/ou onomatopée quelconque impliquant une envie d’en savoir plus)

E : Et, après cette initiation, ils se mettent sur le cas de la mère de la jeune fille, qui est une femme prude et de bonnes moeurs. Ils décident donc de l’affliger d’une terrible maladie en la faisant coucher avec un homme qui porte une maladie transmissible sexuellement, et dès qu’il éjacule, les comparses s’emparent de la femme pour lui coudre les lèvres, histoire de garder la semence en elle et de s’assurer qu’elle sera infectée par la maladie.

Très enthousiasmé par cette finale, je continue à poser des questions sur ce thème. On en parle comme si ce n’était qu’un sujet comme un autre, puisque s’en est un. De toute façon, comme je connais les thèmes et motivations philosophiques derrière les constructions du Divin Marquis, je sais que ce n’est pas juste de la pornographie. Il y a une réelle intention littéraire dans ses oeuvres.

Mais, à ce point de l’histoire, il faut vraiment! voir la réaction des gens qui nous entourent. Ils sont catastrophés, amusés, scandalisés et/ou toutes ces réponses à la fois. Surtout ce couple qui tentait par tous les moyens de nous dépasser et que l’on suivait à la trace par plaisir. Je crois qu’on s’est fait deux ennemis. Mais bon, est-ce qu’on allait se passer de notre discussion, seulement parce qu’elle se déroulait dans un lieu public? Oh que non! (j’imagine que vous vous en doutiez)

Je vous conseille donc d’essayer ce genre d’échange (vocal, et non physique, à moins d’être très libertaire) dans un lieu bondé de gens, juste pour voir leur réaction. Ça vaut trop la peine.

Dans un autre ordre d’idées, il y aura à Montréal deux évènements littéraires absolument incontournables. Le premier est la vente de livres de la bibliothèque du Mile End, qui aura lieu les 2 et 3 juin. Le deuxième est le marché de la poésie, qui se déroule annuellement à l’extérieur de la station de métro Mont-Royal, qui, lui, se tiendra du 31 mai au 3 juin.

Comme je ferai un tour aux deux lieux, contactez-moi si vous voulez vous joindre à une ou aux deux visites. Plaisir garanti (du moins, pour les lecteurs enthousiaste.)

20 mai 2007 at 10:50 9 commentaires

Livre de vie

xfreeworldx.png

15 mai 2007 at 6:50 3 commentaires

Censure

Il est en poste depuis seulement quelques heures, et déjà, le nouvel homme-fort de la France serait soupçonné de musellement journalistique.

Ça commence bien!

Vous pouvez lire l’article de Cyberpresse ici, qui contient les liens vers le libé et le rue89.com

À tous mes amis français, je vous souhaite sincèrement bonne chance…

Update: Allez vraiment lire l’article du rue89.com  Ça vaut vraiment la peine de lire ça, que vous soyez de n’importe où

13 mai 2007 at 4:41 2 commentaires

Articles précédents


Calendrier

mai 2007
L M M J V S D
« Avr   Juin »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Posts by Month

Posts by Category