Chuck Norris facts

« Chuck Norris doesn’t read books. He stares them down until he gets the information he wants. »

Trouvé ici

21 mai 2007 at 10:21 Laisser un commentaire

Le Divin Marquis

Vendredi après-midi, il faisait beau, chaud, les oiseaux chantaient, les caissières de crèmerie offraient le sourire gratuitement, et les terrasses débordaient de gens sirotant bières/sangrias/cocktails. Sans compter que les sandwichs et salades agrémentés de fromage étaient particulièrement savoureux…

Ne voulant pas être en reste de la communauté, je déambulais sur St-Laurent avec elle, en revenant de l’ONF. C’est sans vous parler de l’achat d’un disque de Georges D’Or et d’un disque de métal (vraiment plate en passant, assez pour que je n’aille même pas le goût d’en parler) sous le regard mitigé de la caissière de cet antre du mal corporatif… (une chance que mon accompagnatrice m’a valu 50% de rabais…)

Bref, vous devez savoir que, étant des littéraires-finis, la discussion tournait pas mal autour de livres. Je sais que vous avez du mal à le croire, mais c’est vrai. Pour une raison ou une autre, on en vient à parler du Marquis De Sade. Pour les plus incultes que moi, sachez que le mot « sadisme » a été élaboré autour des écrits de Sade. Ça donne une bonne image de départ.

Donc, on remonte cette rue très passante, parmi une foule pas mal compacte.

Moi: bla bla bla

Elle: Ah, c’est comme La philosohie dans le boudoir

M: Je ne sais pas, je ne l’ai pas lu.

E: En gros c’est l’histoire d’une jeune vierge qui en vient à avoir des ébats sexuels avec des hommes plus vieux, mais qui ne font que la sodomiser pour ne pas la dépuceler. Ils trouvent ensuite l’homme avec le plus gros pénis imaginable, pour que ce soit lui qui s’occupe de la défloraison de la demoiselle.

À ce point du récit, il faut que vous sachiez que notre ton de voix n’a pas diminué. S’il a changé, c’est qu’on parle encore plus fort que normalement. Les gens nous regardent un peu, et sont plus éberlués qu’autre chose.

M: (Interjection et/ou onomatopée quelconque impliquant une envie d’en savoir plus)

E : Et, après cette initiation, ils se mettent sur le cas de la mère de la jeune fille, qui est une femme prude et de bonnes moeurs. Ils décident donc de l’affliger d’une terrible maladie en la faisant coucher avec un homme qui porte une maladie transmissible sexuellement, et dès qu’il éjacule, les comparses s’emparent de la femme pour lui coudre les lèvres, histoire de garder la semence en elle et de s’assurer qu’elle sera infectée par la maladie.

Très enthousiasmé par cette finale, je continue à poser des questions sur ce thème. On en parle comme si ce n’était qu’un sujet comme un autre, puisque s’en est un. De toute façon, comme je connais les thèmes et motivations philosophiques derrière les constructions du Divin Marquis, je sais que ce n’est pas juste de la pornographie. Il y a une réelle intention littéraire dans ses oeuvres.

Mais, à ce point de l’histoire, il faut vraiment! voir la réaction des gens qui nous entourent. Ils sont catastrophés, amusés, scandalisés et/ou toutes ces réponses à la fois. Surtout ce couple qui tentait par tous les moyens de nous dépasser et que l’on suivait à la trace par plaisir. Je crois qu’on s’est fait deux ennemis. Mais bon, est-ce qu’on allait se passer de notre discussion, seulement parce qu’elle se déroulait dans un lieu public? Oh que non! (j’imagine que vous vous en doutiez)

Je vous conseille donc d’essayer ce genre d’échange (vocal, et non physique, à moins d’être très libertaire) dans un lieu bondé de gens, juste pour voir leur réaction. Ça vaut trop la peine.

Dans un autre ordre d’idées, il y aura à Montréal deux évènements littéraires absolument incontournables. Le premier est la vente de livres de la bibliothèque du Mile End, qui aura lieu les 2 et 3 juin. Le deuxième est le marché de la poésie, qui se déroule annuellement à l’extérieur de la station de métro Mont-Royal, qui, lui, se tiendra du 31 mai au 3 juin.

Comme je ferai un tour aux deux lieux, contactez-moi si vous voulez vous joindre à une ou aux deux visites. Plaisir garanti (du moins, pour les lecteurs enthousiaste.)

20 mai 2007 at 10:50 9 commentaires

Livre de vie

xfreeworldx.png

15 mai 2007 at 6:50 3 commentaires

Censure

Il est en poste depuis seulement quelques heures, et déjà, le nouvel homme-fort de la France serait soupçonné de musellement journalistique.

Ça commence bien!

Vous pouvez lire l’article de Cyberpresse ici, qui contient les liens vers le libé et le rue89.com

À tous mes amis français, je vous souhaite sincèrement bonne chance…

Update: Allez vraiment lire l’article du rue89.com  Ça vaut vraiment la peine de lire ça, que vous soyez de n’importe où

13 mai 2007 at 4:41 2 commentaires

Sans titre

J’écris beaucoup moins ces derniers temps. Je suis seulement un peu tanné, et comme le beau temps se met de la partie, je préfère de loin boire une bière au soleil en lisant, que de m’acharner à écrire des textes qui ne me conviennent pas… Pourtant, j’ai quelques lecteurs et lectrices à contenter et comme ce site ne s’auto-alimente pas encore, je vais mettre fin à mon cybermutisme.

En fait, j’avais publié un texte il y a quelques jours, mais, après en avoir parlé avec le personnage principal de mon billet, j’ai été obligé de le retirer temporairement. Vous savez, il y a de ce genre d’histoires qui ne se raconte pas parce qu’elles sont confidentielles. Et comme la personne qui m’en avait parlé à l’origine avait PROMIS de ne pas en parler, je provoquais un malaise assez considérable envers quelques personnes fréquentant ce blog. Soyez sans craintes, je vais vous publier ce texte dans un avenir plus ou moins éloigné, selon le développement de la situation…

À part ça, j’ai recommencé à avoir le goût de lire. Cette semaine j’ai lu Cosmos de Witold Gombrowicz et m’apprête à commencer Beauté baroque de Claude Gauvreau, bien que j’ai entamé les Nouvelles péterbougeoise de Gogol. De toute façon, je suis habitué de lire plusieurs livres en même temps, surtout que, pour une raison que j’ignore, j’ai laissé en plan La vie en prose de Yolande Villemaire. Le pire c’est que ce dernier roman est d’une rare qualité esthétique. Je le comparerais, au niveau de la construction des phrases, à Alexandre Jardin. On peut reprocher beaucoup de choses à Jardin; d’être un écrivain pseudo-populiste, d’être romantico-cucul, d’écrire des histoires à la profondeur douteuse, mais on ne peut absolument pas ignorer le fait qu’il a une des plus belles plume de la francophonie contemporaine. Ses constructions de phrases coulent comme de l’eau de source, et c’est exactement ce qu’on peut observer dans le roman de Yolande Villemaire.

Pour ceux qui sont moins familier avec l’écriture de Gogol, sachez que ses nouvelles sont considérées très novatrices, et, paradoxalement, un peu misérabilistes. Ces nouvelles phares sont Le manteau et Le nez, alors que le manteau est l’histoire d’un fonctionnaire de peu d’envergure qui tente de gagner en respectabilité en sacrifiant tout pour obtenir une pelisse digne de ce nom, et que Le nez est la recherche de son nez par un homme qui se réveille un matin pour se rendre compte que son organe aux narines doubles est parti en cavale, et qu’il doit tenter de le retrouver.

Ah oui, j’avais gardé une citation pour vous, et comme j’ai seulement envie de la partager et passer à autre chose, la voici sans plus de préambule. C’est tiré de Le procès de Kafka:

« En montant il dérangea des enfants qui jouaient sur le palier et qui le regardèrent d’un mauvais oeil quand il traversa leurs rangs.
– Si je reviens ici, se disait-il, il faudra que j’apporte des bonbons pour gagner leurs bonnes grâces ou une canne pour les battre. »

Sans transition, je suis en train de boire un merveilleux White Velvet sur mon balcon, en vous écrivant ces lignes, et je viens de me souvenir que je voulais absolument vous parler de la nouvelles drogue que deux diablesses (elle et elle) m’ont fait découvrir. Pour cette découverte, et pour plusieurs autres raisons, je les déteste, d’une haine cordiale et réciproque. Il s’agit de Stumble Upon. C’est simple. Vous téléchargez la barre d’outils, vous enregistrez votre profil, et selon vos intérêts, hobbys et goûts, Stumble Upon vous propose des sites internet qui pourraient vous plaire. Vous adorez? Vous cliquez sur le pouce vers le haut. Le site est aussi intéressant qu’un roman de Marc Levy? Vous cliquez sur le pouce vers le bas.

Et ça crée véritablement une dépendance. On se dit toujours « Ah, ok, un dernier site… » Invariablement, on clique une autre fois. Et une autre fois. Et une autre fois.

D’ailleurs, si vous voulez, vous pouvez m’ajouter à votre liste de contacts, alors que je suis inscrit sous le pseudonyme de NSi (qui l’eût cru…)

Je sais que ce billet est vraiment sans but, très échevelé et peu intéressant. Reste que je tente surtout de mettre le doigt sur un rythme d’écriture, et vais tenter de vous revenir avec des vraies histoires d’ici peu. En attendant, j’ai une quarantaine de livres de retard et tient mordicus à tous les lire avant la fin de l’été. Prochainement, la liste des lectures à venir, avec appréciation suivant chaque lecture.

11 mai 2007 at 5:42 3 commentaires

Un p’tit nouveau

Vous irez dire bonjour au « New Kid in Town » de mon blogroll; Laurent.

C’est le genre de gars qui arrive tard dans une soirée, et qui, pour se faire pardonner, amène des fruits avec lui, question de faire une bonne salade de fruits avec du jus de raisin. Oh Yeah!

2 mai 2007 at 5:55 3 commentaires

Les chaînes de lettres

Bon.

Tout le monde se fait harceler par des putains de chaînes de lettre, et ça fait longtemps que je cherchais une façon d’exprimer ce que j’en pense.

Et, aujourd’hui, j’ai reçu un courriel qui résume assez bien ma hargne face à ce fléau. Mais, pour ne pas suivre la chaîne que je cherche à dénoncer, je vous publie cette lettre. Je l’ai à peine retouchée, et prenez autant de libertés que vous voulez à l’égard de ce dithyrambe (sic).

(Veuillez prendre note que ce texte n’est pas une attaque personnelle envers quiconque et que si vous vous sentez visés, je m’en excuse, ce n’est pas vous, mais bien l’activité de la chaîne de lettre sur lequel je crache mon fiel.)

« Bonjour, je souffre d’une virulente maladie mortelle, de résultats scolaires minables, de virginité, de peur d’être kidnappé et exécuté par électrocution anale et d’être coupable de ne pas forwarder à peu près 50 milliards de crisse de chaînes de lettres envoyées par des personnes assez idiotes pour croire que si elles les forward, une pauvre petite fille de 6 ans avec un bras mutant dans le front qui vit au Bangladesh va pouvoir ramasser assez d’argent pour se le faire enlever avant que ses parents ne réussissent à la vendre à un musée des horreurs crasseux, sans eau courante et infesté par le malaria

Êtes-vous vraiment assez cons pour croire que Bill Gates va donner 1000$ a tous ceux qui forward « son » e-mail? Êtes-vous naturellement imbéciles ou est-ce parce que vous avez pris en feu dans votre jeunesse et que l’on a été obligé de vous éteindre a coups de pelle?

Oooooh regardez celle-la! Si je lis tout le message et que je fais un voeu, je vais pouvoir me taper toutes les filles que je veux! Enfin!

Non mais quelle merde …

Donc, en gros, ce message est un gros FUCK YOU à tous ceux qui n’ont rien de mieux a faire que d’envoyer des stupides chaînes de lettres. Peut-être que le lutin maléfique des chaînes de lettre va venir me voir et me sodomiser durant mon sommeil si je ne continue pas la chaîne commencée par Jésus en l’an 5 et qui a été amenée au Canada par Jacques Cartier en personne (les connections Internet outre-mer étaient difficiles à l’époque).

J’ai reçu toutes les lettres possibles du genre « envoie ça à 50 de tes amis et une quelconque cloque humaine va recevoir un 5 cents d’un quelconque organisme à chaque 90 forwards ».

Je m’en calice. Faites donc preuve d’intelligence, un peu, et pensez un peu à ce à quoi vous contribuez. C’est sûrement à votre propre impopularité.

LES QUATRES PRINCIPAUX TYPES DE CHAÎNES DE LETTRE:

Premier type:
(scroll down)

Faites un voeu!!!

Sérieusement, faites un voeu!!!

Come on, c’est sur qu’a sortira jamais avec toi parce que tu clique sur forward!

Fais un autre voeu!

Pas ca, maudit pervers!

Ton doigt est-il fatigué?

STOP !!!

C’était pas cool?!?!

J’espère que t’as fait un voeu intéressant!

Maintenant, pour te faire sentir coupable, voici ce que je vais faire. Premièrement, si tu n’envoies pas ça a 5096 personnes dans les 5 prochaines secondes, tu vas te faire violer par une chèvre démente et te faire lancer du haut d’un gratte-ciel dans une montagne de merde. Et c’est vrai! Parce que CETTE lettre-là n’est pas comme toutes les autres fausses, celle-là est VRAIE!!

Sérieusement, voici comment ça marche véritablement: Envoie ça à 1 personne: 1 personne va être en crisse après toi pour lui avoir envoyé une stupide chaîne de lettre. Envoie ça à 2-5 personnes: 2-5 personnes vont être en crisse après toi pour leur avoir envoyé une stupide chaîne de lettre. Envoie ça à 5-10 personnes: 5-10 personnes vont être en crisse après toi pour leur avoir envoyé une stupide chaîne de lettre et pourraient comploter dans le but de mettre fin à ta vie. Envoie ça à 10-20 personnes: 10-20 personnes vont être en crisse après toi pour leur avoir envoyé une stupide chaîne de lettre et vont bombarder ta maison au napalm. J’espère que c’est clair. Merci!

Deuxième type de chaînes de lettre: *** Bonjour et merci de lire ce message. Vous voyez, il existe un petit garçon au Temiscouata qui n’a pas de bras, pas de jambes, pas de parents et un seul testicule. La vie de ce garçon pourrait être sauvée car chaque fois que ce message est forwardé, un dollar est versé à la Fondation-du-Petit-Garçon-Qui-n’a-qu’un-Tronc-et-un-Testicule du Temiscouata.

Oh! et n’oubliez pas que nous n’avons absolument aucun moyen de compter le nombre de e-mails envoyés et que ceci n’est que de la merde. Donc, faites ce qui suit: Envoyez ce message à 5 personnes dans les prochaines 47 secondes. Et n’oubliez pas que si vous envoyez accidentellement ce message à 4 ou à 6 personnes, vous mourrez instantanément d’une crise cardiaque de l’intestin grêle. Merci encore!!!

Troisième type de chaîne de lettre:*** Salut! Cette chaîne de lettre existe depuis 1897. Ceci est absolument incroyable puisque les e-mails n’existaient pas à ce moment-là. C’est donc pour ça que c’est la SEULE ET UNIQUE chaîne de lettre digne de ce nom. Voici comment ca marche: Forwardez ceci a 15 067 personnes dans les 7 prochaines minutes ou quelque chose d’horrible vous arrivera, comme par exemple:

Histoire d’Horreur Étrange #1: Bob Wong revenait de l’école un dimanche matin. Il avait récemment reçu cette lettre et l’a ignorée. Il a trébuché sur une craque du trottoir, est tombé dans les égouts, a été aspiré dans le conduit municipal de traitements des excréments. Non seulement il puait, mais en plus il est mort! Ceci pourrait vous arriver!!!

Histoire d’Horreur Étrange #2: Roger Phillipo, un garçon de 13 ans, a reçu cette chaîne de lettre et l’a ignorée. Un peu plus tard ce jour-la, il s’est fait broyer tous les os du corps par un camion de livraison de béton, tout comme son petit
ami (l’homosexualité peut se développer à n’importe quel âge). Ils sont morts tous les deux et ont été envoyés en enfer. Leur châtiment est de manger des chatons vivants pour l’éternité. Ceci aussi pourrait vous arriver!

N’oubliez pas que vous pourriez finir comme Wong et Phillipo. Vous avez juste a envoyer ce message à tous vos losers d’amis, et tout sera parfait!

Quatrième type de chaîne de lettre: Comme si tu ne t’en crissais pas, voici un poème que j’ai écris. Envoie-le à tous tes amis.

« Un ami est quelqu’un toujours près de toi,
Un ami est quelqu’un qui t’apprécie, même si tu sens la charogne,
Même si ton haleine empeste la litière de chat,
Un ami est quelqu’un qui t’apprécie même si tu ressembles a un gros anus envahi de champignons,
Un ami est quelqu’un qui te lèche les fesses quand tu as terminé ton déversement,
Un ami est quelqu’un qui reste a tes cotés toute la nuit durant quand tu t’es fracturé un cheveu
Un ami est quelqu’un qui t’écoute te vider le coeur quand tu viens de te faire violer par une bande de chimpanzés déments, puis lancé dans une meute de loups affamés,
Un ami est quelqu’un qui lave ta toilette, Ramasse et se pousse, et qui ne parle même pas français. (Non désolé, ca c’est la femme de ménage…)
Un ami est quelqu’un qui t’envoie des chaînes de lettres, parce qu’il veut que son fantasme impliquant sa grand-mère se réalise.

Maintenant forward ça à tous tes amis! Sinon, tu feras plus jamais l’amour de ta vie. »

La conclusion? Si vous recevez une chaîne de lettres qui menace de vous enlever votre chance ou votre Q.I. pour le reste de vos jours, supprimez-là. Si c’est drôle, à la limite, envoyez-là à quelques personnes.

Arrêtez de faire chier le monde en tentant de les forcer à se sentir mal à propos d’un lépreux du Botswana qui n’a pas de dents, qui a été attaché a un éléphant mort depuis 27 ans, dont la seule chance de survie est le sous noir qu’il va recevoir pour chaque e-mail forwardé.

Parce que clairement, ÇA NE FONCTIONNE PAS ET ÇA REND LES GENS AGRESSIFS DE VOIR LEURS COURRIELS REMPLIS DE CES PUTAINS DE DÉTRITUS CYBERNÉTIQUES »

Je pense que ça fait le tour de la question

2 mai 2007 at 5:28 10 commentaires

Articles précédents Articles Plus Récents


Catégories

  • Délire incessant

  • Flux